Romans

Lise Bédard
f
Extrait disponible

La mémoires des sources, Lise Bédard, roman
octobre 2014, 15,25 cm x 22,9 cm, 348 pages, ISBN 978-1-77120-198-8, Prix : 25$
Version numérique 17,99$

Rosie et Michael que vous avez aimés dans La rose des sourcesvieillissent. Ils ont des enfants aux destins plus ou moins heureux. Le Grand Hotel de Caledonia Springs devient propriété du Canadien Pacifique. Pour des raisons nébuleuses, il ferme ses portes en 1915. Ce joyau de l’époque victorienne est démoli en 1920.

La mémoire des sources se veut également une chronique des nombreuses inventions et des événements marquants du début du vingtième siècle. L’auteur nous met aussi en contact avec des éléments peu connus du naufrage du Titanic, nous fait partager avec les horreurs des champs de bataille de la Première Guerre mondiale. Elle nous fait vivre les affres de la grippe espagnole, puis la disparition complète du Grand Hotel. Une histoire remplie d’émotion. Un roman pour se souvenir.

f
Extrait disponible

La rose des sources, Lise Bédard, roman
avril 2011, 15,25 cm x 22,9 cm, 352 pages, ISBN 978-1-926628-41-7, Prix : 25$
Version numérique 18,75$

Caledonia Springs... Un endroit mythique peuplé des ombres des biens nantis d’autrefois. Maintenant, plus que du silence et des bouts de trottoirs qui ne mènent nulle part. Après avoir été le centre hydrothermal le plus huppé au Canada à la fin du XIXe siècle, le Grand Hotel ferme ses portes en 1915 pour des raisons encore mystérieuses. C’est dans ce cadre enchanteur que l’auteure a situé l’histoire d’amour de Rose et Michael, jeunes gens que tout sépare: le milieu social, les préjugés, l’argent, la distance et la volonté du père, à une époque où la femme est réduite à la soumission. Les brillants salons du Golden Square Mile à Montréal sont bien loin de l’austère Palais de justice de L’Orignal, village ontarien, voisin de Caledonia Springs. Lise Bédard a voulu redonner vie à ce lieu, le temps d’une lecture, le temps d’une passion.


Extrait disponible

Wilfrid... la quête de l’impossible, Lise Bédard, roman
octobre 2005, 15 cm x 22,8 cm, 312 pages, ISBN 1-897058-20-9, prix : 22$
Version numérique 16,50$

Wilfrid... la quête de l’impossible est une recherche incessante du bonheur, de plus en plus loin, sans repos. Cette poursuite mène Wilfrid chez les Indiens, l’entraîne dans des aventures dangereuses ou tragiques qui le conduisent jusqu’en Colombie-Britannique.

Ce roman rend compte de l’impuissance de l’homme à fuir son destin. Wilfrid s’apercevra un jour que la mémoire est plus forte que l’oubli et il reviendra vers ses origines, l’univers d’Un soir la vieille maison a parlé.


Extrait disponible

Un soir la vieille maison a parlé, Lise Bédard, roman
septembre 2002, 15 cm x 22,8 cm, 300 pages, ISBN 1-894547-42-X, prix : 20$
Version numérique 15,00$

À l'âge de seize ans, John Marleau pense sa vie ruinée à la suite d'un accident. Le destin en décide autrement. Le lecteur parcourra la route suivie par John de 1900 à 1951 à travers l'Outaouais québécois et l'Est ontarien. Il découvrira aussi le lac Georges, ses légendes et sa source d'eau salée. Une vieille maison reste un témoin discret, jusqu'au jour où elle se sent obligée d'intervenir.

 

Les migrations de Marie-Jo, Yvonne Bouchard, roman
novembre 1991, 15 cm x 22,8 cm, 196 pages, ISBN 0-919925-55-3, prix : 14$

La vie d'une infirmière, peintre, femme de diplomate, animatrice radiophonique originaire de l'Abitibi.

Hédi Bouraoui

Extrait disponible

Le conteur, Hédi Bouraoui, roman
novembre 2012, 15,25 cm x 22,9 cm, 194 pages, ISBN 978-1-77120-130-8, Prix : 18$
Version numérique 13,50$

Samy, Franco-Ontarien d’origine africaine, rêve de relier les deux rives du monde méditerranéen avec le Canada. À partir de la région de Puglia, dans le talon de la botte italienne, il fait la promotion de la communication «naturelle» entre les humains, allant à rebours des technologies de pointe qui augmentent la distance entre les êtres. Il fait la rencontre de la future femme de sa vie, l’artiste peintre Chiara, qui lui expose la richesse du patrimoine pugliese. Samy découvre que l’on peut revendiquer un héritage où se superposent et se mêlent l’apport berbère, phénicien, grec, romain, musulman, juif et chrétien. Ce carrefour de civilisations qu’est la Méditerranée devient pour lui un modèle.

Chiara va rejoindre Samy en Ontario. Lui, devient conteur, et elle, met sur pied des groupes ayant pour but des rencontres de «communication naturelle». Samy et Chiara apprennent à se connaître et à s’apprécier de plus en plus…


Extrait disponible

Paris berbère, Hédi Bouraoui, roman
novembre 2011, 15,25 cm x 22,9 cm, 294 pages, ISBN 978-1-926628-64-6, Prix : 20$
Version numérique 15,00$

Paris berbère nous fait entrer dans la vie d’un couple franco-algérien, Théophile Deviau et Tassadit Aït Mohand. Frontières historiques, frontières culturelles; l’intrigue, tissée de relations duelles, montre que les plaies de la guerre d’Algérie et de la colonisation demeurent à vif. Les différences unissent autant qu’elles séparent les êtres et les communautés. Les vivants voudraient remonter l’Histoire et en réparer les injustices. Théo se passionne pour son ancêtre du 17e siècle, Théophile de Viau, «prince des poètes», persécuté et emprisonné. Parallèlement, Tassadit ne peut oublier l’assassinat de son père, poète et descendant du chantre berbère Aït Mohand. Elle a fait le pari de venger ce père considéré comme un traitre par les siens et traité en paria dans son pays d’adoption. Paris berbère s’attarde aussi sur le sort tragique des harkis, combattants algériens pour la France, occultés de part et d’autre. Mai 68, guerre d’Algérie... Dans Paris berbère, ces échos du passé sont un vibrant rappel des «Indignés» d’aujourd’hui.


Extrait disponible

Méditerranée à voile toute, Hédi Bouraoui, roman
octobre 2010, 15,25 cm x 22,9 cm, 384 pages, ISBN 978-1-926628-07-3, Prix : 25$
Version numérique 18,75$

Au milieu d’une Méditerranée grouillante de vie, où crises et drames surviennent en cavalcade, Hannibal Ben Omer, à la fois omniprésent et secret, résout les énigmes, excepté la sienne propre. Guidé par son humanisme, ce Carthaginois immigré en Sicile porte haut les couleurs de la tolérance et se moque des barrières de race ou de religion. Curieux de tout, il demeure indéchiffrable. Qui est-il? Où va-t-il? Pourquoi délaisse-t-il sa femme Laura et Télémaque, leur enfant? Celui-ci, à son tour, quitte le foyer natal et, en fin limier, débarque à Malte où il entreprend une enquête sur celui qu’on a surnommé Le Marcheur. Tout en suivant les traces de son père, il le redécouvre par les témoignages de ceux qui ont croisé son chemin. Télémaque apprend à voir le monde par le prisme d’un Carnet où son père a consigné réflexions et aveux. L’amour filial résistera-t-il à la révélation de la vérité?


Extrait disponible

Les aléas d'une odyssée, Hédi Bouraoui, roman
novembre 2009, 15,5 cm x 23 cm, 392 pages, ISBN 978-1-897058-88-6, prix : 25$

Version numérique 18,75$

Hannibal Ben Omer, jeune Tunisien originaire des îles Kerkenna, demeure rebelle à toute forme de contraintes. Cet autodidacte féru d’histoire est curieux de remonter aux sources des civilisations. La mort de ses parents le décide à élucider le mystère de ses origines. Parcours initiatique qui lui fera traverser la Méditerranée avec, pour mentors, les ombres d’Ulysse et du Carthaginois Hannibal Barca. Quatre îles, Kerkenna, Djerba, la Corse et la Crète, autant d’étapes d’une odyssée, sans oublier la Sicile où Hannibal rencontre l’amour de sa vie, Laura, dont il fait sa femme. Tous deux iconoclastes, ils fondent leur ménage sur de grands idéaux : paix et tolérance, curiosité vis-à-vis de l’évolution des civilisations modernes. De cette union naît un fils, Télémaque, dont la vie est mise à prix dès la naissance. Laura, nouvelle Pénélope, attend le retour de son mari prodigue; sublimée par la poésie, sa souffrance mêlée de révolte n’a d’égale que sa volonté de comprendre ce qui pousse l’homme qu’elle aime à vivre loin d’elle. Les aléas d’une odyssée est un roman du Sud avec, pour toile de fond, la Méditerranée éternelle. Nouveau Thésée secouru par une nouvelle Ariane, le lecteur émerge d’un imaginaire foisonnant pour, à la lumière d’autrefois, redécouvrir le monde d’aujourd’hui.


Extrait disponible

Cap Nord, Hédi Bouraoui, roman
septembre 2008, 15,25 cm x 22,9 cm, 272 pages, ISBN 978-1-897058-73-2, prix : 20$
Version numérique 15,00$
Finaliste, prix des lecteurs Radio-Canada 2009
Finaliste Prix Trillium 2009


Si Hannibal Barca, le grand Hannibal, a quitté son sol attiré par un idéal extérieur, Hannibal ben Omer n’a d’autre choix que de partir poussé de l’intérieur par les forces de la précarité et du chômage. À New York, en Sardaigne, en Sicile, peu à peu ce nouvel Ulysse se découvre, volontaire, acharné à réussir. Il apprend aussi ce qu’ont été la vie et la mort de son père qui l’a abandonné. Parallèlement, il prend conscience des handicaps qui lui collent à la peau dès qu’il s’éloigne de Sfax, sa ville, de Kerkenna, son île natale, et de la Tunisie, sa patrie. L’Occident, l’ancien colonisateur, est toujours là, prêt à l’exclure, le dominer, comme il l’a fait depuis tant de générations pour ses ancêtres. Tel un cliché lors de son développement, l’image de la mère reste en filigrane et ne demande qu’à apparaître. Alors seulement sera couronnée de succès, pour Hannibal, sa quête du Graal et l’accession au trône du héros, fidèle à lui-même, dans un chant d’amour et d’espoir humaniste.

 

Bangkok blues, Hédi Bouraoui, roman
octobre 1994, 15 cm x 22,8 cm, 168 pages, ISBN 1-895873-08-8, prix : 15$

La pureté insolite et la prolifération du mal.

Yves Breton

Extrait disponible

Metaminens. La vie et l’époque valeureuses de Nicolas Perrot
1644 - Darcey (France)  –  1717 - Bécancour (Canada)
, Yves Breton, roman historique
septembre 2007, 12,7 cm x 19,7 cm, 160 pages, ISBN 978-1-897058-59-9, prix : 14$
Version numérique 10,50$

Les rôles éclatants de Nicolas Perrot, appelé Metaminens par les Amérindiens, ont influé sur l’histoire croisée du Canada, des États-Unis et de la France. Le roman Metaminens - La vie et l’époque valeureuses de Nicolas Perrot met en valeur les explorateurs français de la Nouvelle-France qui n’ont cessé au 17e siècle de traverser en long et en large les Pays d’en Haut qui comprenaient de grands espaces s’appelant aujourd’hui Ontario, Manitoba, New York, Minnesota, Dakota, Illinois, Michigan et Wisconsin.

Les explorations de ces voyageurs ont révélé la vie des peuples et l’immensité des territoires qu’ils ont visités tout au long de leurs périples incessants. Géographie, us et coutumes, navigation, alimentation, habitation, loisirs, diplomatie, pharmacopée, commerce et ainsi de suite, tout a servi aux voyageurs français et à leurs amis amérindiens dans leurs rapports susceptibles de jeter les bases de relations nouvelles en Amérique du Nord. Leurs espoirs les trompaient-ils, compte tenu de la Nouvelle-Angleterre, si près, dont la force croissante se manifestait avec une ardeur soutenue ?


Extrait disponible

Duluth, ce pionnier au destin sans pareil, Yves Breton, roman historique
mars 2005, 15 cm x 22,8 cm, 124 pages, ISBN 1-897058-02-0, prix : 16$
Version numérique 12,00$

Yves Breton, dans le roman Duluth, ce pionnier au destin sans pareil, raconte des histoires s’inscrivant dans notre Histoire. Daniel Greysolon, sieur Duluth, est un des grands pionniers de l’expansion de la langue et de la culture françaises en Amérique du Nord.

Entre les années 1675 et 1696 principalement, le sieur Duluth a tenu en Nouvelle-France un rôle de premier plan, quoique peu connu. Il fut un bâtisseur et un homme d’exploration, de lutte et de paix. Sa vie et la société de son époque constituent la trame du livre. Ses voyages incessants lui permirent de connaître des territoires qui, aujourd’hui, portent des noms bien connus : Québec, Ontario, New York, Michigan, Illinois, Ohio, Minnesota, Milwaukee, Dakota et Wisconsin.


Extrait disponible

Brûlants secrets de Marianne , Lysette Brochu, roman historique
février 2014, 15 cm x 23 cm, 284 pages, ISBN 978-1-77120-147-6, prix : 20$
Version numérique 14,99$

1894..., 1916... Années de colonisation dans le nord de l’Ontario, de la Première Guerre Mondiale, du Grand Feu, de la grippe espagnole… Marianne Morneau, née à Fournier, perd sa mère lorsqu’elle n’a que trois ans. La fillette passe de la maison d’une tante à Casselman au couvent de Vankleek Hill. Elle n’a que huit ans lorsque Fred, son père, revient dans sa vie. Ce jour-là, sa vie bascule ; elle ne sera plus jamais la même. Si elle veut poursuivre ses études après sa huitième année, son père en décide autrement et l’amène vivre à Cobalt, ville minière.

C’est là qu’elle rencontre le beau Albert, dix ans plus vieux qu’elle. Follement amoureuse, la jeune fille de quinze ans accepte de l’épouser et de le suivre à Matheson. Si elle a imaginé une vie romantique, quiète et parfaite, elle est vite désillusionnée. Les enfants se suivent un après l’autre, Marianne est aux prises avec des «humeurs étranges» et la misère s’acharne sur la famille.

Marie-Julie, Hélène Brodeur, roman
mars 2001, 15 cm x 22,8 cm, 180 pages, ISBN 1-894547-04-7, prix : 17$

Durant les heures qui précèdent la visite de son fils, Marie-Julie songe aux événements qui ont marqué sa vie : son départ pour les États-Unis, où elle a travaillé d'arrache-pied dans une usine, son retour dans sa famille au Canada, le secours vital qu'elle a porté à ses amies, son mariage d'amour et les joies et les peines d'être mère. On reprend avec Marie-Julie les mailles de toute sa vie, qui remonte à la fin du XIXe et s'étend bien avant dans le XXe.

Le combat de Philippe St-Laurent, Lucie Brosseau, roman
octobre 2002, 15 cm x 22,8 cm, 264 pages, ISBN 1-894547-49-7, prix : 20$

Les médecins, avec en tête Philippe St-Laurent, mènent une lutte acharnée pour que le centre hospitalier Sainte-Famille ne succombe pas à la grande maladie de ce siècle : la création de mégacentres. Le Ministère penche pour cetet fusion à tout prix ; il n'en est pas ainsi pour les irréductibles de Sainte-Famille. Philippe St-Laurent s'applique à prouver qu'il est irresponsable de détruire ce fleuron du milieu hospitalier.

Sur le plan personnel, Philippe joue encore plus sur la corde raide. Marié depuis douze ans à Claire, il entretient une relation amoureuse avec Caroline, son infirmière. Apparaît alors une ravissante sous-ministre, Marie-France Tousignant, qui hérite du dossier de la fusion des hôpitaux. Femme de carrière, elle entend résoudre l'impasse en un tournemain. Les relations entre Philippe et Marie-France se limiteront-elles au seul litige entre médecin et représentante gouvernementale ? Philippe gagnera-t-il son combat ?

Jean-Eudes Dubé
 

Beaurivage. Tome II. L'affaire MacTavish, Jean-Eudes Dubé, roman
décembre 1998, 15 cm x 22,8 cm, 196 pages, ISBN 1-895873-68-1, prix : 18$

Un innocent est sur le point d'être condamné pour meurtre. Le jeune avocat Marquis, envié autant pour son talent que pour sa belle Rénalda, finira par éclaircir l'énigme. Il devra aller jusqu'en Floride. Personnages pleins de couleur et de vie, coureurs des bois, juge Mignon, et que dire de mademoiselle Théogine! Jean-Eudes Dubé, servi par un art consommé de conteur, noue et dénoue avec maîtrise les situations les plus complexes, à un rythme délicieusement essoufflant.

 

Beaurivage. Tome I. Les eaux chantantes, Jean-Eudes Dubé, roman
mai 1996, 15 x 22,8 cm, 196 pages, ISBN 1-895873-43-6, prix : 16$

Un modeste village de pêcheurs au saumon est la grande scène des passions.

Céline Forcier


Extrait disponible

La critique, Céline Forcier, roman
septembre 2012, 15,25 cm x 22,9 cm, 256 pages, ISBN 978-1-77120-118-6-9, prix : 20$
Version numérique 15,00$

Depuis l’âge de douze ans, Pascal Pigeon rêve de devenir écrivain. C’est seulement à la cinquantaine, quand une fortune inattendue et inespérée le lui permet, qu’il publie son premier roman. Dans son plan de carrière, Pascal n’avait pas prévu l’impact d’un jugement fielleux sur sa motivation et la confiance en son talent. Camilla de Beaumarchais, critique littéraire renommée, se charge de le lui
révéler en dénigrant à la télévision nationale son roman Le Saule. Il n’écrit plus, il tourne en rond, il broie du noir, sa femme le quitte. Seul dans son château, il élabore un projet de vengeance pour lui et pour tous les auteurs que la critique littéraire a écorchés.


Extrait disponible

Le Chêne, Céline Forcier, roman
mars 2004, 15,25 cm x 22,85 cm, 292 pages, ISBN 1-894547-79-9, prix : 20$
Version numérique 15,00$


Annelise assiste à la déchéance de la santé physique et mentale de sa mère. Vers la fin de son existence, Marianne Masson qui a connu de la vie surtout ses misères et ses cruautés, est abusée par son fils. Valérien lui extorque de l’argent, la terrorise, la violente. Après avoir été hospitalisée, Marianne vit dans une résidence pour aînés, et connaît les centres de soins de longue durée.

Deux temps, l’un présent, l’autre passé. Deux voix, l’une raconte et vit, l’autre explique et se souvient. Et toujours, ce spectre qui hante, qui surplombe, qui domine, qui épie... le chêne.


Extrait disponible

Avec le temps, Paul Genuist, roman
juillet 2008, 15 cm x 23 cm, 296 pages, ISBN 1-897058-48-9, prix : 22$
Version numérique 16,50$
Finaliste Prix des lecteurs Radio-Canada 2009

Philip a rompu les liens avec sa famille et laissé tomber dans l’oubli le pays où il a grandi; même sa langue d’origine, qu’il ne pratique plus, le déserte peu à peu. Célibataire devenu fruste et indifférent, il n’est vraiment à l’aise que dans les rudes territoires du continent nord-américain. Un appel inattendu le ramène en France, le pays qu’il a quitté près de quarante ans auparavant.
«... parce que je ne voyais plus les miens autour de moi dans leurs allées et venues, que je n’entendais plus l’écho de leurs paroles et ne respirais plus leur odeur, mon cerveau n’enregistrait plus rien de ce qui, naguère encore, avait constitué ma vie avec eux. J’avais mis leur souvenir en veilleuse, espérant secrètement que tout ce que mon esprit écartait ainsi se transformerait, sans déchirement, en oubli.»

L'oiseau et le diamant, Geneviève Georges, roman
mars 1999, 15 cm x 22,8 cm, 136 pages, ISBN 1-895873-84-3, prix : 14$

Il y a bien longtemps, dans une riche vallée du nord de la Thaïlande, un homme tomba amoureux d'une femme qui ne l'aimait pas. Cette histoire, muée en légende plusieurs générations plus tard, hante la belle Lamaï et le malheureux Bounritt. Les superstitions et les craintes tissent la toile de fond des sentiments empoisonnés par la violence qui couve.

Jean-Louis Grosmaire
f
Extrait disponible

Il y a toujours du soleil sur la Grande Rivière, Jean-Louis Grosmaire, roman
avril 2011, 15,25 cm x 22,9 cm, 576 pages, ISBN 978-1-926628-42-4, Prix : 28$
Version numérique 21,00$

Nous suivons avec émotion l’histoire de Paul Javelier et de sa famille durant la période de 1920 à 1945. Paul Javelier, un Comtois qui a émigré au Canada au tournant du siècle, apprend à revivre après la Grande Guerre à laquelle il a participé en France. Il est entouré de son épouse Madeleine, couturière pour la haute société d’Ottawa, des jumeaux Benjamin et Nicolas, de Louison, l’aînée, mariée au Sino-Canadien James et qui ont deux filles.

Ermance, leur amie et voisine, leur lègue un héritage que Paul souhaiterait protéger des aléas de la bourse en acquérant une ferme surplombant la Grande Rivière, renouant ainsi avec sa vie paysanne du Val de Saône. Madeleine se montre réticente à ce projet.Pendant ce temps, Benjamin et Nicolas se rebellent contre l’exploitation des ouvriers et désirent voyager. Que deviendront leurs rêves au fil des années? C'est avec angoisse qu'ils verront leurs propres fils, Pierre, Michel et Jean vouloir, comme le fit leur grand-père Paul, s'engager dans l’armée canadienne pour libérer la France. Comment parents, enfants et petits-enfants Javelier traversent-ils la dépression de 1929 et la Seconde Guerre mondiale? L'esprit comtois parvient-il à se régénérer au soleil de la Grande Rivière, l’Outaouais, ce majestueux affluent du fleuve Saint-Laurent?

Voici le troisième tome d’une saga qui a déjà captivé des milliers de personnes tant en Europe qu’au Canada. Dans cette fresque, l’auteur rend hommage à la Grande Rivière, l’Outaouais, source de réconfort, et à la ténacité comtoise transmise de génération en génération au Québec.

Tu n’aurais pas dû partir, Jean-Louis Grosmaire, roman
février 2007, 15 cm x 23 cm, 368 pages, ISBN 1-897058-45-4, prix : 24$
Prix Louis Pergaud 2007

En 1914, Paul Javelier, un Franc-Comtois établi au Canada, s’enrôle dans l’armée canadienne. Sa fille Louison et son ami de cœur James, un Sino-Canadien, s’engagent à leur tour dans la guerre. Madeleine, l’épouse de Paul, habite Hull, au Québec et élève les deux jeunes enfants.

Ce roman aborde plusieurs thèmes de la condition humaine : le pouvoir des uns sur la destinée des autres, la naissance d’un amour, la longue séparation, la méchanceté stupide par manque de formation, d’éducation, l’empathie. La lecture de Tu n’aurais pas dû partir peut être précédée ou suivie de celle de L’homme qui regardait vers l’ouest, qui raconte le départ de Paul et Louison au Canada et leurs premières années en terre canadienne en compagnie de Madeleine.

L’homme qui regardait vers l’Ouest, Jean-Louis Grosmaire, roman
2002, 15 cm x 23 cm, 400 pages, ISBN 1-894547-58-6, prix : 26$

Nous sommes au tournant du XXe siècle. À Apreval, minuscule village du Val de Saône, Paul Javelier, Renée son épouse et Louison leur fille, vivent modestement. La disparition subite de Renée, emportée en quelques jours par le tétanos, laisse Paul désemparé. Il se retrouve veuf avec sa très jeune fille unique. Il n’a que 27 ans, il n’a pas d’avenir ici. Il commence alors à rêver du Québec. Sur le chemin de l’exil, à Paris, Paul rencontre Madeleine, une couturière. Mais Louison et Paul doivent partir. Le père et la fille s’installent près de la ville de Québec. À cause du manque de travail, Paul s’exile en forêt, au Nord d’Ottawa. Ces personnages venus de «l’autre bord» sont tenaces et touchants face aux luttes à mener. Ils voyagent entre l’eau et le feu, les forêts et les lacs, la France et le Canada, la Franche-Comté et le Québec. À travers leur histoire individuelle, c’est la grande épopée de la colonisation qui se révèle. Nous avons tous en nous quelque chose de ce Franc-Comtois qui cherche vers l’Ouest une autre Amérique.

Madeleine va-t-elle le rejoindre? Louison s’adaptera-t-elle à la rudesse de sa nouvelle terre? Tant de questions qui maintiennent le lecteur en haleine à la découverte de ce récit où la vérité le dispute au romanesque.

 

Une île pour deux, Jean-Louis Grosmaire, roman
mars 1995, 12,5 cm x 19,5 cm, 172 pages, ISBN 1-895873-24-X, prix : 13$

Naufrage sur une île déserte en compagnie d'un tout petit.

 

Les chiens de Cahuita, Jean-Louis Grosmaire, roman
mars 1994, 12,5 cm x 19,5 cm, 240 pages, ISBN 1-895873-16-9, prix : 14$

Au Costa Rica, le monde des trafiquants et des policiers.

 

Rendez-vous à Hong Kong, Jean-Louis Grosmaire, roman
mars 1993, 12,5 cm x 19,5 cm, 272 pages, ISBN 0-919925-97-9, prix : 14$

Derrière des succès commerciaux se cache l'échec d'une vie sentimentale.


Extrait disponible

Tout le monde vous aime, monsieur Salim, Jean-Louis Grosmaire, roman
juillet 2009, 13,3 cm x 21 cm, 144 pages, ISBN 978-1-926628-01-1, prix : 15$

Version numérique 11,25$

Monsieur Salim habite malgré lui dans une résidence pour personnes âgées de la banlieue parisienne. Il s’en évade en composant dans sa tête le Livre invisible qui raconte sa vie depuis son adoption au Maroc par un couple français. Un jour, il rencontre le jeune Hassan qui risque de basculer dans la délinquance... Peut-être que, comme Hassan et Julie, jeune étudiante en médecine, à votre tour direz-vous : «Tout le monde vous aime, monsieur Salim!

  Un clown en hiver, Jean-Louis Grosmaire, roman
mars 1988, 15 cm x 22,8 cm, 178 pages, ISBN 0-919925-30-8, prix : 14,95$
Prix littéraire Le Droit 1989


Dans une société technologiquement avancée, où trouver la liberté et la fraternité ?
Louis L'Allier

Extrait disponible

Le jardins des espoirs déçus, Louis L'Allier, roman
août 2014, 15,25 cm x 22,9 cm, 264 pages, ISBN 978-1-77120-156-8, Prix : 20$

Version numérique 14,99$

À l’automne 1884, une troupe d’intrépides voyageurs canadiens et autochtones quitte Montréal pour Alexandrie en Égypte. Leur invraisemblable mission consiste à remonter le Nil en bateau, afin d’aller secourir le Général Gordon assiégé au Soudan. Cette folle aventure se termina tragiquement, mais sait-on vraiment pourquoi?

Un siècle plus tard, un jeune historien et philologue se lance sur une piste qui, croit-il, sera le couronnement de sa carrière d’helléniste; à son insu, sa propre quête sera inextricablement liée à celle de ces voyageurs d’un autre temps. Il ne reviendra pas bredouille, mais jamais il n’aurait pu imaginer ce qui l’attendra au terme de ses errances.

Basé sur les témoignages authentiques des participants de l’Expédition du Nil, Le jardin des espoirs déçus vous entraînera des neiges du nord de l’Ontario aux sables du Soudan, des espoirs déçus d’une femme à la découverte du bien le plus précieux.


Extrait disponible

Les cendres de l'Etna, Louis L'Allier, roman
novembre 2011, 15,25 cm x 22,9 cm, 212 pages, ISBN 978-1-926628-59-2, Prix : 20$

Version numérique 15,00$
Finaliste du Prix de la littérature éclairée du Nord 2012
Finaliste du Prix littéraire Richelieu de la Francophonie 2013

Quel peut bien être le lien entre la disparition mystérieuse du philosophe Empédocle d’Agrigente, en 435 avant notre ère, et les heures d’angoisse que subissait une jeune femme à la beauté ensorcelante dans une cave de Catane en Sicile, il y a quelques mois à peine? Pourquoi tant de gens que rien ne semble rapprocher tentent, chacun à leur façon, de comprendre l’enseignement du sage d’Agrigente et quel est cet objet au contenu si convoité, trouvé en 1669 lors de la grande éruption de l’Etna?

C’est ce que devra découvrir Olivier au cours d’une quête qui le mènera des rues brûlantes de Catane aux neiges noires du mont Etna, en ayant pour guide sa passion pour la philosophie présocratique. Son cœur oscillera entre le fol espoir de raviver un amour auquel il ne croit plus vraiment et le cynisme que lui inspirent le monde et ses sirènes.


Extrait disponible

Les danseurs de Kamilari, Louis L'Allier, roman
octobre 2010, 15,25 cm x 22,9 cm, 254 pages, ISBN 978-1-897058-98-5, Prix : 22$
Version numérique 16,50$

Prix Christine-Dumitriu-van-Saanen 2011
Finaliste du Prix des lecteurs Radio-Canada 2011
Finaliste du Prix de la littérature éclairée du Nord 2011

Gabriel, un jeune étudiant, voit sa vie bouleversée lorsqu’au cours d’un voyage en Grèce, il se trouve bien malgré lui mêlé à un complot politique dont il devra démêler l’écheveau. Pour comprendre la menace qui pèse sur celle qui l’a attiré en Grèce et dont il a perdu la trace, il ne dispose que des indices qui s’accumulent sur sa route et d’une mystérieuse lettre écrite par Xénophon d’Athènes il y a plus de deux mille ans. Son enquête à travers les mers et les montagnes de l’Hellade le mènera dans des contrées où le passé affleure et ressurgit au moindre souffle du vent; confronté à des énigmes dont il ne trouve pas la clé, Gabriel tirera sa force de l’amour qu’il éprouve pour la Grèce et pour Valia, une jeune Grecque au passé trouble. Sous le couvert d’une enquête archéologique et étymologique, Les danseurs de Kamilari est une réflexion sur l’identité territoriale, l’autochtonie et la solidarité humaine où on découvre que ceux que le temps a dispersés sont réunis par l’Histoire.

  Les Glycines, Martine L. Jacquot, roman
avril 1996, 15 cm x 22,8 cm, 208 pages, ISBN 1-895873-33-9, prix : 16$

La vie d'une fille de paysans dans la France rurale des années 1950.
Jacques Lalonde

Extrait disponible

À la recherche d'Émilie Perdue, Jacques Lalonde, roman
15 cm x 23 cm, 174 pages, ISBN 978-1-77120-167-4, prix : 25$
Version numérique 18,75$

À la recherche d’Émylie perdue se déroule sur plusieurs périodes qui précèdent, accompagnent et suivent la Révolution tranquille. «Dans une révélation et illumination soudaines qui projetaient sur mon passé un éclairage imprévisible et qui venaient transformer ma perception d’une amie, je découvre à ma surprise, voire à ma stupéfaction, que l’amitié qu’elle me portait était en réalité un amour inavoué, mais dont elle avait pourtant cherché désespérément à me révéler l’existence à travers maintes allusions jusqu’à maintenant par moi incomprises, ignorées, écartées à mon insu hors du champ de ma conscience.»

Que s’est-il passé? À la recherche d’Émylie perdue propose au lecteur un cheminement vers la découverte d’un amour foudroyant.


Extrait disponible

L’ultime dérive, Jacques Lalonde, antiroman
15 cm x 23 cm, 152 pages, ISBN 1-897058-38-1, prix : 18$
Version numérique 15,00$

Il y a 250 ans, le 17 janvier 1756, naissait à Salzbourg Wolfgang Amadeus Mozart. – Pascal vit sa dérive ultime en parcourant l’œuvre symphonique intégrale de Mozart. Dans son journal, il tente d’offrir en partage les plaisirs inspirés par la musique. Son aventure mozartienne est un point culminant de son existence. Cet antiroman dit un affranchissement de la désespérance qu’inspirent le monde et l’avancée implacable du temps. Nombreuses plages de poésie libre pour dépasser les limites de la prose, retours dans le passé des personnages, dialogue inédit qui s’établit entre la vie et l’au-delà par le truchement du journal de Pascal légué à Marie-Joël, sa fille.

Dérives secrètes, Jacques Lalonde, roman
octobre 1999, 15 cm x 22,8 cm, 242 pages, ISBN 1-895873-88-6, prix : 18$

Dans la région de la capitale nationale, Pascal se souvient de son enfance, de son adolescence et du moment où il s'est lancé à la recherche de sa vérité, pour traverser le miroir des apparences, vivre dans un univers d'émotions. Il devra constater qu'il reste en deçà de la connaissance de ceux qui lui sont le plus chers.

  La roche pousse en hiver, Éliane P. Lavergne, roman
mars 1996, 15 cm x 22,8 cm, 188 pages, ISBN 1-895873-41-X, prix : 15$

Au tournant du vingtième siècle, une famille quitte Ottawa pour aller s'installer au Nouvel-Ontario.
Didier Leclair

Extrait disponible

Un ancien d'Afrique, Didier Leclair, roman
mai 2014, 15,25 cm x 22,9 cm, 228 pages, ISBN 978-1-77120-158-2, Prix : 20$
Version numérique 14,99$

Éric Bourin était en poste à l’ambassade de France au Rwanda quand a débuté le génocide des Tutsis, en 1994. Les images des tueries font de lui un homme marqué qui tente de dissiper ses frayeurs dans l’alcool et les somnifères sans réussir à étouffer le hurlement à la mort des chiens de Kigali.

Après une dépression qui l’a laissé des années sur la touche, le voilà chargé de missions au consulat français de Toronto. Sa résurrection, il la doit à un ancien d’Afrique comme lui, Armand Delauney. Cet ex-baroudeur, éminence grise des puissants, s’est amassé une fortune grâce à ses relations louches en Afrique francophone. En échange, Éric lui fournit des comptes-rendus de la vie au consulat, depuis les histoires d’alcôve jusqu’aux investissements industriels. Entretemps, Éric a organisé pour le compte du consulat un concours littéraire destiné aux jeunes francophones de Toronto. Le résultat bouleversera à nouveau sa vie. L’Afrique, après l’avoir hanté dans son sommeil, ressurgira sans crier gare.


Extrait disponible

Le complexe de Trafalgar, Didier Leclair, roman
novembre 2012, 15,25 cm x 22,9 cm, 240 pages, ISBN 978-1-77120-126-1, Prix : 20$
Version numérique 15,00$

Victor Boudreau a ouvert à Toronto un cabinet de psychothérapeute. Avec son épouse Helen, agente immobilière, il fréquente le gratin de la ville. L’instabilité du marché immobilier force Helen à envisager une autre carrière et Vic se réjouit, peut-être un peu trop vite, à l’idée de passer plus de temps avec sa femme. Ce Franco-Ontarien est l’auteur d’une thèse, Le complexe de Trafalgar,à propos de l’impact, sur la psyché canadienne, du référendum québécois de 1995. Sa rencontre avec Eva Thompson, jeune animatrice de radio dont il admire la fibre militante, lui fait réaliser combien la réussite sociale a pris le pas sur ses propres idéaux.

Tandis que son couple vacille, il va jusqu’à se demander si le fait d’avoir épousé une anglophone ne l’a pas coupé de ses racines. Tout en apaisant l’angoisse et le mal de vivre de ses patients, le thérapeute se sent gagné à son tour par l’anxiété et le doute. Didier Leclair nous force à nous regarder dans le miroir des incertitudes.


Extrait disponible

Le soixantième parallèle, Didier Leclair, roman
septembre 2010, 15,25 cm x 22,9 cm, 328 pages, ISBN 978-1-897058-87-9, Prix : 22$
Version numérique 16,50$

Déjà un an que Mark est agent de la Gendarmerie royale dans la petite communauté de Misty River, sur les rives du Grand lac des Esclaves. Il ressasse des épisodes son enfance à Scarborough où il a été élevé par une mère blanche contestataire que son père, un Jamaïcain, a abandonnée avant sa naissance. À Misty River, au milieu des trafiquants de drogue, Mark découvre la misère des populations autochtones vivant dans des logements insalubres où la tuberculose et le suicide font des ravages chez les jeunes. Mark se plaît dans son travail qui lui donne l’impression de se rendre utile. Mais, derrière le semblant de solidarité qui règne entre collègues, il se rend compte que certains secrets ne lui ont pas été révélés, notamment en ce qui concerne l’affaire de cet agent tué, il y a trois ans. La corruption et la drogue n’épargnent pas toujours les forces de l’ordre.


Extrait disponible

Un passage vers l’Occident, Didier Leclair, roman
octobre 2007, 15 cm x 22,8 cm, 204 pages, ISBN 978-1-897058-60-2, prix : 20$
Version numérique 15,00$

Des Africains traversent un bras de mer dans un frêle esquif au péril de leur vie. Au centre de cette aventure se trouve Angélique, jeune femme fuyant les bidonvilles de Kinshasa, la capitale du Congo. Mais partir coûte cher. Alors, Angélique payera le prix d'un passage vers l'Occident. Pour cela, elle côtoiera une pléthore d'individus sortis de la mosaïque africaine. Parmi eux, un batteur sans domicile fixe, un officier trafiquant de diamants, un enfant-sorcier convaincu qu'Angélique est sa mère et un pygmée au nom messianique de Moïse, porte-parole  de son peuple auprès des hommes de haute taille.

À la lecture de cette histoire, on est conquis par les amitiés qui s'y nouent et ému par le lourd tribut que de nombreux naufragés payent pour fuir la misère. L'écrivain Didier Leclair dépeint la condition humaine dans une Afrique qui se cherche au delà de la modernité.


Extrait disponible

Ce pays qui est le mien, Didier Leclair, roman
octobre 2003, 15,25 cm x 22,85 cm, 246 pages, ISBN 1-894547-74-8, prix : 20$
Version numérique 15,00$

Ce pays qui est le mien est une histoire haletante où les personnages se croisent dans une course folle, souvent la nuit. Un chauffeur de taxi affublé du nom d'Apollinaire, médecin dans son pays d'origine, court soigner des malades et néglige sa famille. Parmi ses fréquentations, un ancien tortionnaire passionné de scrabble, un sidéen qui s'éclaire à la lampe-tempête et toute une faune de personnages essayant de comprendre ce que la vie signifie pour eux dans ce pays qui est le leur. De ce récit, suintent la déception d'immigrants incapables de pratiquer leur métier dans leur nouvelle patrie et les remords de certains d'entre eux hantés par leur lâcheté avant le pays enneigé. Pourtant, cette traversée en taxi dans l'univers de l'immigrant torontois est parsemée d'humour quelque peu grivois, de musique entraînante, d'anecdotes cocasses et surtout d'un amour insatiable de la vie.


Extrait disponible

Toronto, je t'aime, Didier Leclair, roman
septembre 2000, 15 cm x 22,8 cm, 232 pages, ISBN 1-895873-93-2, prix : 18$
Version numérique 13,50$
Prix Trillium 2001

Mettez des Antillais et un Africain dans une pièce, saupoudrez de femmes comme Bijou la généreuse et Maria la sulfureuse, vous avez la recette d'un cocktail capable d'exploser dans vos mains. Ou même dans celles de l'Amérique contemporaine.


Extrait disponible

Orchidée, Marcel Leroux, roman
septembre 2012, 15,25 cm x 22,9 cm, 312 pages, ISBN 978-1-926628-38-7, prix : 23$
Version numérique 17,25$

Grâce à Wen, la belle acupunctrice, à son art, à sa patience, David parvient à retrouver des épisodes oubliés de son passé. Ses souvenirs le ramènent à Orchidée, jeune femme qu’il avait connue en Afrique du Sud. Pleine de vie, Orchidée fait découvrir à David la mystérieuse beauté des déserts. Elle veut en retour tout connaître de son monde à lui, la neige, les icebergs et les grands frissons.

 

La voie de Laum, Pierre Raphaël Pelletier, roman
mars 1997, 15 cm x 22,8 cm, 164 pages, ISBN 1-895873-49-5, prix : 16$
Prix du Consulat général de France à Toronto 1998


Piste cyclable et bicyclette, figures symboliques de liberté.

Un cri trop grand, Gabrielle Poulin, roman
octobre 1999, 15 cm x 22,8 cm, 236 pages, ISBN 1-895873-85-1, prix : 18$

Françoise offre à sa filleule, en même temps que le refuge secret de sa propre mémoire, le jardin de son enfance, ce lieu mythique des origines où toutes les renaissances et toutes les maternités sont possibles. À l'instar des cinq autres romans de Gabrielle Poulin, Un cri trop grand pose un jalon essentiel dans l'exploration de l'espace secret des désirs et des rêves des femmes de trois générations en quête de leur véritable identité et de la liberté.

Paul Prud'Homme

Apolline, Paul Prud’Homme, roman
mars 2005, 15 cm x 22,8 cm, 268 pages, ISBN 1-894547-87-X, prix : 22$

Dans les années quarante-cinq à cinquante-cinq, un village de l’est de l’Ontario est le théâtre d’un drame familial. De ce drame émerge un couple, Apolline et Joseph, couple insolite – un beau-père et sa bru – qui suscite l’intolérance et toutes les manifestations de l’étroitesse d’esprit : une de leurs enfants est exclue du pensionnat où elle poursuit sa scolarité, le curé refuse de leur donner l’absolution, leur grange et leur étable sont incendiées.

Joseph et Apolline puisent dans leur amour et dans celui de leurs enfants toute la force de résister à tant d’adversité et finissent par trouver en ville, à Ottawa, un milieu plus ouvert.

 

Kosovo... et l'amour, Paul Prud'Homme, roman
mars 2002, 12,5 cm x 19,5 cm, 228 pages, ISBN 1-894547-31-4, prix : 14$

Kosovo... guerre, épuration ethnique, exode sur les routes, vols, viols, pillages, assassinats collectifs, acmps de concentration... Au milieu de cette horreur, s'épanouit l'amour de Slavika et de Luan qui font partie de deux factions ennemies. Et Dragan, l'ennemi juré, arrivera-t-il à tuer leur amour ?

Jean-François Somain

Extrait disponible

La jeune femme de Tokyo, Jean-François Somain, roman
mars 2010, 23 cm x 15,25 cm, 224 pages, ISBN 978-1-897058-89-3, Prix : 20$
Version numérique 15,00$

Maurice et Nathalie se retrouvent à Toronto dans le cadre d’une réunion de travail. Ils se sont connus à Tokyo dix ans plus tôt. Il avait cinquante ans, elle en avait vingt-deux. Ils ont beaucoup sympathisé, sans devenir des amis, et n’ont pas gardé le contact. En se revoyant, chacun se remémore le passé. Ils évoquent le déroulement de leur rencontre, ce qu’ils pensaient l’un de l’autre, ce qui leur plaisait ou leur déplaisait, les attirait ou les rebutait. Que sait-on des gens qu’on connaît? En approfondissant leurs souvenirs, ils plongent dans les sables mouvants des relations humaines, essayant d’y voir clair, de comprendre pourquoi des gens s’accordent ou ne s’entendent pas entre eux.


Extrait disponible

Une fille sur le pied de guerre, Jean-François Somain, roman
octobre 2007, 15 cm x 22,8 cm, 324 pages, ISBN 978-1-897058-59-6, prix : 24$
Version numérique 18,00$

Zina a connu l’horreur de la guerre dans les Balkans. Arrivée au Canada avec de bons réflexes de survie et de combat, décidée à réussir coûte que copute, elle s’est vite associée à la nouvelle pègre russe. Lorsque sa meilleure amie est cruellement violée par ses partenaires, Zina se sent frappée dans ce qu’elle a de plus cher. Sans lui donner le temps de riposter, ses alliés décident de l’éliminer. Elle en sait trop, elle est trop indépendante, elle n’est plus fiable. Trouvant de justesse un abri temporaire dans un coin de forêt. Zina découvre les romans des chevaliers de la Table ronde et se trouve de profondes affinités avec le monde de Viviane et de Merlin, de Lancelot et de Guenièvre. Et elle réfléchit à son avenir, à l’existence qu’elle voudrait mener.

Peut-elle simplement changer d’identité, ou doit-elle retrouver la sienne? Qui est-elle vraiment, cette fille sur le pied de guerre? Que trouvera-t-elle en descendant jusqu’au fond de son cœur? Et voici que se présente la tentation du bonheur.

La vie, sens unique, Jean-François Somain, roman
mars 2005, 15 cm x 22,8 cm, 288 pages, ISBN 1-897058-11-X, prix : 22$

Un peintre aime une femme qui le trouve intéressant. Après un bon départ, ils se rendent compte qu’ils viennent de mondes différents. Leur attachement mutuel les pousse l’un vers l’autre, tandis que leurs attentes et aspirations divergentes les refoulent aux antipodes. Les contraires s’attirent et se repoussent à la fois. Leur histoire est racontée par un ami du peintre qui est romancier et a un penchant marqué pour les digressions, observant alors leur aventure amoureuse et artistique à travers un kaléidoscope de points de mire. Il écrit le roman et note aussi ce qu’il en pense, examinant ainsi le poids des réalités psychologiques, sociales et physiologiques qui gouvernent le comportement des personnages et les font déraper sur les élans du désir ou du rêve.

«Un roman commence bien avant la première page et se poursuit dans les romans suivants. On les lit pour laisser circuler en soi les vents d’humanité qu’ils nous apportent d’ailleurs. Je regarde un tableau de Picasso, j’écoute un air de Verdi, je vois un film d’Orson Welles, et ma vie s’enrichit de quelque chose. L’émerveillement vient de partout. Mon ordinateur, des photos de Hubble, un arbre, une toile d’araignée, le regard de ma chatte, tout me fascine. Je redécouvre le monde à chaque jour.» J.-F. S.

 

Tranches de soleil, Jean-François Somain, roman
Octobre 2003, 15,25 cm x 22,85 cm, 348 pages, ISBN 1-894547-73-X, prix : 25$

« Tu lis des livres d'histoire, tu lis les journaux, tu regardes autour de toi, et tu sais que le monde est une horreur. Une vie humaine, c'est sinistre. Trop d'échecs, de chagrins, de frustrations, la maladie aux aguets, puis la vieillesse et la mort au bout. Pour moi, ce n'est pas là une conclusion. C'est un point de départ. Nous devons vivre dans ce monde épouvantable? Alors, contre-attaquons. Trouvons les quelques fleurs qui poussent dans les orties et faisons-nous un bouquet, apprécions ce qui nous semble beau, aimons ce qu'on a envie d'aimer, tirons de la vie toute la joie qu'elle peut offrir. » Tranches de soleil se déroule surtout en 1970, une belle époque de changement et d'expérimentation, et offre des perspectives intéressantes sur une période mouvementée, quand on jetait les bases du monde où l'on vit aujourd'hui. La recherche du bonheur, les aspirations sociales, l'écologie, le féminisme, les secousses politiques, l'individualisme, la libération des mœurs, les droits de la personne, devenaient des mouvements et des courants de pensée qui sont restés à l'avant-plan de la vie moderne et qu'on peut voir plus nettement avec le recul des années. Ce roman stimule la réflexion.

La plupart des personnages sont jeunes, fringants, avec un grand appétit de vivre. Ils font leurs premiers pas dans l'existence, ils s'exercent à être libres, ils explorent le monde et les gens et se découvrent eux-mêmes. Trois décennies plus tard, ils pourront dresser le bilan de ce qu'ils ont vécu, ce qu'ils ont été, ce qu'ils en pensent.


Extrait disponible

Un baobab rouge, Jean-François Somain, roman
octobre 1999, 15 cm x 22,8 cm, 246 pages, ISBN 1-895873-86-X, prix : 18$
Version numérique 13,50$


À Dakar, un ingénieur architecte essaie de jeter un regard lucide sur la façon dont lui-même et les êtres qu'il côtoie se démènent face à leurs désirs.

 

Une affaire de famille, Jean-François Somain, roman
septembre 1995, 15 cm x 22,8 cm, 228 pages, ISBN 1-895873-27-4, prix : 20$

Un secret terrible enfoui dans le passé d'une famille.

Ottawa, P.Q., Jean Taillefer, roman
mars 2000 15 cm x 22,8 cm, 272 pages, ISBN 1-895873-90-8, prix : 20$

Ottawa, P.Q. brosse en première partie un tableau instructif et original de la basse-ville d'Ottawa et de la Patente, ancienne société secrète connue également sous le nom de l'Ordre de Jacques-Cartier. Puis le roman se transforme dans la seconde partie en un polar politique plein de suspense et d'imprévu. Bref, un regard sur un passé encore tout récent et un autre sur un avenir peut-être trop terrible pour qu'on ose le croire possible.

Les marées à venir, Jean-Louis Trudel, nouvelles
novembre 2009, 15,5 cm x 23 cm, 272 pages, ISBN 978-1-926628-03-5
, prix : 20$

La première femme sur la Lune revient sur Terre...
Tous les livres du monde sont lus pour la dernière fois...
Des pirates naviguent en plein Sahara...

Dans ces onze nouvelles de science-fiction, tous les futurs possibles sont envisagés. Si les nouvelles découvertes de la génétique, de l’informatique ou de la biotechnologie en ont inspiré leur part, ce sont les hypothèses sur le climat de demain qui ont alimenté les scénarios les plus angoissants, car nous savons désormais que les marées à venir nous réservent des surprises. Mais il fallait imaginer lesquelles, et Jean-Louis Trudel l’a fait.

Deux lèvres pour se taire, Jacqueline Vecquemans, roman
mars 2005, 15 cm x 22,8 cm, 288 pages, ISBN 1-894547-82-9-X, prix : 22$

Au bout du lac montait l’appel morose des bernaches. Le vent dormait. Pour être agréable à Mérimie, Adèle s’était glissée dans l’eau et nageait résolument. Puis, se rendant compte qu’elle avait dépassé son cap habituel, elle avait été envahie par un sentiment d’indifférence à la possibilité de manquer de force pour revenir à son point de départ. «On dit que la mort par noyade est douce. Je n’aurais qu’à me laisser couler...»

L’eau étale, du même gris que le ciel, rejoignait celui-ci à l’horizon, s’en distinguant à peine. Les bernaches avaient cessé de s’interpeller. La nature semblait attendre la décision d’Adèle. En se remémorant les passages les plus importants de sa vie, chaque personnage du roman, de l’arrière-grand-maman Annonciade au petit Guillaume, nous entraîne au cœur d’un monde où le silence est à double tranchant.


Extrait disponible

Les satins du diable, Nancy Vickers, roman
mars 2002, 15 cm x 22,8 cm, 272 pages, ISBN 1-894547-38-1, prix : 18$
Version numérique 13,50$

Que les larmes du papillon brillent dans mon ventre et dans celui de l'enfant à venir. Que la justice des morts soit ! Ces mots, prononcés une nuit sur une tombe d'enfant, lors d'un rituel de sorcières, lieront à jamais les destins de Tamara et d'Isabelle, même après le suicide de cette dernière. Un roman surnaturel, un cercle de vie et de mort où la folie tisse sa toile autour d'une mère et de son fils pour que renaisse Isabelle, assoifée de vengeance, à n'importe quel prix.